Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2344 fois

Naplouse -

Témoin d'un cas d'abus à un checkpoint

Par

Samedi dernier à 16h, un militant des droits de l'homme basé à Naplouse a reçu un appel de plusieurs autres militants qui se trouvaient au checkpoint de Huwwara, que des centaines de Palestiniens dont une mère avec un enfant malade n'étaient pas autorisés à franchir le checkpoint fermé.
Quand le militant est arrivé, il y avait des centaines de personnes qui attendaient pour franchir le checkpoint israélien illégal.

Témoin d'un cas d'abus à un checkpoint


Photo : Le militant de l'ISM arrêté pour avoir aidé une Palestinienne et un enfant malade

Une femme d'un certain âge suppliait les soldats de la laisser passer tout en berçant son enfant malade qui avait besoin d'être soigné.

Le militant a tenté de demander aux soldats israéliens la raison la fermeture et s'il était possible que les femmes et les enfants le franchissent, mais les soldats leur ont répondu par un silence de tombe.

Après plusieurs autres tentatives, les soldats ont informé le militant que s'il ne partait pas, "il serait puni".

La femme a continué à protester auprès des soldats en présence du militant, et à ce moment-là, les soldats l'ont jeté à terre et l'ont menotté.

Pendant l'arrestation, le militant a été légèrement blessé et son appareil-photo a été endommagé. Il a été alors détenu dans une petite pendant une heure avant d'être emmené au commissariat de police de la colonie d'Ariel où il a été interrogé et détenu pendant 4 heures.

La police a affirmé que le militant avait frappé l'un des soldats et les policiers lui ont demandé de signer un document par lequel il promettait de ne plus jamais venir à Naplouse.

Le militant a refusé, en disant que l'arrestation et l'abus physique étaient injustifiés.
Il a alors été invité à signer un document promettant de ne pas discuter avec les soldats israéliens au checkpoint de Huwwara pendant une période de 15 jours, avant d'être libéré sans charges vers 22h.

Le checkpoint de Huwwara est réputé pour ses longues fermetures non expliquées, qui sont devenues de plus en plus communes.

Au cours des dernières semaines, les Palestiniens ont eu jusqu'à 2 heures d'attente avant de pouvoir le franchir.


Tout comme le checkpoint de Huwwara, les Palestiniens doivent passer par de nombreux autres checkpoints permanents et provisoires pour se déplacer d'une ville à l'autre. En raison de ces checkpoints, il faut parfois jusqu'à 5 heures entre Naplouse et Ramallah, soit une distance de 35 kms, et, bien sûr, s'ils sont autorisés à passer.

Il y a actuellement 72 checkpoints militaires permanents dans l'ensemble de la Cisjordanie avec au moins 25 checkpoints provisoires installés de façon aléatoire par les Forces de l'Occupation Israéliennes.

Les checkpoints sont une importante force de dissuasion pour les Palestiniens sur n'importe quelle route en raison des longs retards, des fouilles de sécurité, ainsi que de l'abus physique et psychologique utilisé par les soldats israéliens.

Les checkpoints et la politique israélienne de fermeture sont souvent utilisés comme moyen de punition collective contre les habitants d'un certain secteur, ou même l'entière population des Territoires Palestiniens Occupés.

La punition collective est illégale en vertu du droit international.

Le système des checkpoints israéliens dans les Territoires Palestiniens Occupés viole la loi humanitaire internationale comme codifiée dans la Quatrième Convention de Genève de 1949.


Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

Aspirant Nomade

Même date

5 décembre 2006