Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1734 fois

Jénine -

Un blocus militaire coupe la population de Jénine du reste du monde

Par

Les résidents de Jénine sont prisonniers chez eux. L'armée a en effet imposé des blocs routiers autour de Jénine: la ville est sous siège militaire après que les Israéliens aient déclaré avoir reçu des signes indiquant que des activités de résistance se préparaient contre les forces israéliennes.
Les Brigades Al Quds (Jihad islamique) ont en effet publié une déclaration affirmant qu'elles répondraient aux récents massacres israéliens.

L'armée a donc lancé des raids et des campagnes de recherche importants dans plusieurs localités à travers le district de Jénine. Elle menace les leaders du Jihad Islamique qui veulent "répondre aux agressions et aux pratiques abusives israéliennes dans l'atmosphère de siège imposée sur le district, et à la détérioration des conditions de vie et de la situation écinomique" indique la déclaration des Brigades Al Quds.

Des témoins indiquent que l'armée a imposé 12 barrières supplémentaires dans la zone, retenant des dizaines de véhicules et des centaines de personnes.

Le bouclage provoque des attentes interminables et force la population à patienter sur le bas-côté des routes pendant des heures.

La route principale reliant Jénine à Naplouse est fermée et les conducteurs rapportent que les soldats confisquent les papiers d'identité des passants.

Naif Berquowi s'est muni des rapports faisant état de sa santé pour tenter de persuader les soldats de le laisser passer. Il doit se rendre à Ramallah pour se faire soigner. "Malgré que la date et l'heure de l'intervention que je dois subir figurent sur mes papiers j'ai dû affronter les bouclages et des soldats idiots."

Le malade n'a pas pu se rendre à Ramallah à temps pour l'opération: il n'a pas pu sortir de la ville. Les professeurs et les étudiants sont également retenus, notamment ceux qui fréquent l'université Al Nakah.

Un étudiant a déclaré à PNN: "Malgré que mes papiers certifient que je suis étudiant, j'ai attendu deux heures pour entendre finalement que les gens de Jénine n'ont pas le droit de se déplacer!"

Un vieil homme a trouvé parmi la foule plusieurs personnes qui sont intervenues auprès des soldats pour le faire passer, lui et sa fille, afin qu'il se fasse soigner à Jéricho. "Rien à faire", s'est-il plaint à PNN, "Les soldats m'ont rendu mes papiers et m'ont dit que tous les habitants de Jénine sont des agresseurs interdits de déplacement".

Les sources locales rapportent qu'environ 20 véhicules militaires ont envahi le camp de réfugiés de Jénine mardi, assiégant les quartiers et plusieurs maisons. Plusieurs familles ont été victimes d'interrogatoires et de menaces.

Le village Al Yamoun, situé à côté de la ville de Jénine, subit des invasions similaires; plusieurs soldats ont mené hier un raid dans les maisons du village à la recherche de personnes figurant sur leur liste noire.

Source : http://french.pnn.ps/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

Ali Samoudi

Même date

5 décembre 2006