Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4403 fois

Jérusalem -

Un enfant de 12 ans handicapé mental arrêté par les forces israéliennes à Silwan

Par

Article du 29 mars 2011

Un enfant palestinien handicapé mental a été arrêté et interrogé par les forces israéliennes parce qu’il jouait avec un pistolet en plastique. Début mars, une jeep de l’armée israélienne en patrouille dans le district d’Al Bustan a arrêté un enfant handicapé mental de 12 ans, Mahdi Abu Nab, qui était devant chez lui. Mahdi, qui est élève dans une école adaptée à sa déficience, jouait avec un pistolet en plastique, ce qui a constitué une raison suffisante aux yeux des soldats pour emmener de force l’enfant dans une jeep.

Un enfant de 12 ans handicapé mental arrêté par les forces israéliennes à Silwan

Le père de Mahdi, Ahmed Abu Nad a témoigné au Centre pour les droits économiques et sociaux, qui s'occupe de l’affaire : « Quand j’ai vu ce qui se passait, je me suis immédiatement dirigé vers la jeep et j’ai essayé de les empêcher d’arrêter mon fils en bloquant la route au véhicule. J’ai espéré qu’ils réalisent que Mahdi était handicapé et qu’ils le relâchent. Ils ont refusé, me disant que mon fils avait menacé leurs vies par son comportement. Après une intense négociation, ils l'ont laissé partir à condition que je l’emmène le jour suivant au commissariat de Salah al Din pour un interrogatoire ».

« Nous y sommes allés le lendemain comme ils l’avaient demandé. Les inspecteurs ont commencé immédiatement à l’accuser d’avoir menacé les soldats avec son jouet en forme de pistolet. Je leur ai dit que mon fils était handicapé mental, et je leur ai demandé d'après quelles lois un enfant n’a pas le droit de jouer avec un pistolet en plastique. Je leur ai aussi fourni un rapport médical certifiant l'état de mon fils. Les inspecteurs m’ont carrément dit qu’ils pensaient que le rapport était falsifié et m’ont accusé d’avoir fait obstruction au travail de la patrouille lorsque j’ai essayé de bloquer la jeep. Il n'a pas semblé convaincu par ma déclaration.

«  Un avocat spécialisé a été contacté pour interroger Mahdi. Il lui a demandé son âge et où il allait à l’école, et mon fils a répondu qu’il avait 4 ans et qu’il étudiait à Assawiyya. L’avocat, après avoir entendu les réponses de Mahdi, a enfin cru qu’il était handicapé et a conseillé aux inspecteurs d’arrêtés l’interrogatoire ».

Ahmed Abu Nad a ajouté que les accusations des inspecteurs pour obstruction aux activités militaires allaient être enregistrées dans le rapport d'enquête. Les inspecteurs ont aussi demandé à Ahmed où était son fils aîné Muhammad lors des incidents.

Source : Wadi Hilweh Information Center

Traduction : BL pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Enfants

Même auteur

Wadi Hilweh Information Center

Même date

3 avril 2011