Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5983 fois

Nabi Saleh -

Un jeune Palestinien blessé à la tête par une grenade lacrymogène à An Nabi Saleh

Par

Vendredi 17.12, lors de la manifestation hebdomadaire organisée par le village d'An Nabi Saleh, un jeune Palestinien a été blessé à l'arrière de la tête par une grenade lacrymogène. En tombant, il s'est blessé aussi à la face. L'armée a continué à tirer des grenades sur le secteur, sans égard pour les gens qui venaient secourir le jeune homme inconscient. Il a fallu plus de 45 minutes pour que l'ambulance arrive, l'armée l'ayant empêché d'entrer dans le village. Lorsqu'elle est arrivée, le jeune homme avait repris conscience. En quittant le village, l'ambulance a été arrêtée à nouveaux deux fois. Le jeune est soigné actuellement à l'hôpital de Ramallah.

Un jeune Palestinien blessé à la tête par une grenade lacrymogène à An Nabi Saleh


Depuis un an, les habitants de Nabi Saleh protestent contre l'occupation, les colonies illégales et les confiscations massives de terres de leur village. En réponse aux jeunes du village qui affrontent les soldats, toutes les semaines l'armée israélienne tire des grenades lacrymogènes dans le village et ferme les checkpoints pendant plusieurs heures.

Ce vendredi, vers 11h, 6 jeeps sont entrées dans le village, transportant de nombreux soldats. Après la prière de midi, la manifestation a débuté par une marche des villageois sur la route principale qui traverse le village. Les manifestants ont tenté de traverser la route pour atteindre la source située sur la terre du village mais qui est occupée par les colons d'Halamish. Les villageois n'ont plus accès à leur source depuis des années, qui a servi traditionnellement de ressource pour deux villages palestiniens voisins.

Les soldats ont commencé à tirer des bombes assourdissantes entre les manifestants et le groupe s'est partagé. Les activistes internationaux et israéliens sont restés près de l'armée, et les shebabs se sont engagés dans une confrontation avec les soldats dans le village.

A un moment, une équipe de média a interviewé le commandant de la troupe israélienne. Lorsqu'un activiste israélien lui a demandé d'interviewer aussi quelqu'un du côté palestinien, ils ont refusé.

Les tirs de gaz lacrymogènes ont continué jusqu'au coucher du soleil et qu'on n'y voyait plus rien. Un an après la première manifestation à Nabi Saleh, l'armée israélienne continue de répondre à la résistance non violente avec une très grande violence, faisant des manifestations du village les plus dangereuses de toute la Cisjordanie .


Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Nabi Saleh

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM

Même date

19 décembre 2010