Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3530 fois

Gaza -

Une histoire oubliée dans la bande de Gaza: Le massacre de l'innocence

Par

L’horrible politique israélienne de punition collective a eu un grand impact sur la vie des civils dans la bande de Gaza et en Cisjordanie. Ces gens qui sont punis sans raisons, font partie de la région où ils vivent. Dans la bande de Gaza, le siège imposé depuis plus d'an, frappe toujours. La Cisjordanie est encore sous contrôle total de l'armée israélienne et les colonies avalent de plus en plus de terres palestiniennes.
Dans la bande de Gaza où j'habite, il y a de nombreuses histoires cachées !

Une histoire oubliée dans la bande de Gaza: Le massacre de l'innocence


Photo Sameh A. Habeeb : Jaber, Maha, la petite Fatima et le bébé

J’ai appris dernièrement l’histoire de gens qui ont été gravement blessés par l'armée israélienne. J'ai fait tous les efforts pour recueillir les données, j’ai pris mon appareil photo et je suis allé leur rendre visite!

Dans la maison, j'ai été choqué par ce que j'ai vu, des personnes innocentes, sans jambes, mais le cœur terrifié et triste !

«C’était un matin nuageux, confus et effrayant. Mon cœur battait très vite et mon foetus de 7 mois n'arrêtait pas de bouger. Plus les minutes avançaient, plus mon cœur palpitait jusqu'à ce que le moment décisif soit arrivé. J'ai vu des jambes amputées et j'ai eu le visage couvert de sang." raconte Maha

C’est arrivé le 1er mars 2008, le jour où Israël a annoncé officiellement qu’un holocauste était en cours à Gaza et où au moins 140 personnes innocentes ont été massacrées.

La plupart d'entre elles étaient des enfants et des civils qui ont payé le prix pour les tirs de roquettes Qassam des militants sur Israël!

Maha, Jaber et Fatima se trouvaient dans leur appartement au 5ème étage. Maha, enceinte, habillait sa fille de trois ans, Fatima, lorsque l’arme de destruction a frappé leur balcon.

L'obus est tombé directement et a ensuite traversé cinq murs de l'appartement avant de s’arrêter. L'arme de destruction a allumé un incendie dans la cuisine quand les bombonnes de gaz ont explosé.

Il semble que Maha, la mère, sa fille Fatima et leur neveu Jaber étaient directement visés par l’arme de destruction israélienne.
Maha m'a raconté qu’elle a été touchée sur la quasi-totalité de son corps par des éclats d'obus et à ce moment-là, elle a vu voler une jambe, du sang et des os. «J'ai entendu ma fille pleurer et gémir. Son corps était couvert de décombres et son sang coulait de son petit corps. J'ai essayé de l'aider mais je ne pouvais pas en raison de mes blessures extrêmes."

Maha a perdu son pied gauche et le mollet de sa jambe droite. Maha a maintenant un pied en plastique grâce à des médecins turcs mais elle est loin d'avoir récupéré.

Jaber, 15 ans, était assis sur une chaise en plastique dans la salle de séjour. Il était triste, déprimé et frustré à son sujet! Il m'a dit : "Un obus m’a détruit. Je suis maintenant détruit. Je suis maintenant inutile. Je ne peux rien faire par moi-même, je n'ai pas de jambes."

Jaber n'était pas en mesure de continuer à parler. Il a fondu en larmes en raison de l’amputation de ses deux jambes qui l’ont rendu totalement dépendant de sa famille. Sa détresse m’a bouleversé et j’ai pleuré moi aussi!

La petite Fatima fait des cauchemars tous les jours, elle est nerveuse et est devenue renfermée, déprimée et introvertie. Les médecins ont prescrit une réadaptation psychologique à cette innocente qui a eu son enfance massacrée par le cycle de la violence!

La famille a été d'abord soignée à l'hôpital local d'Al Shifa. Maha a été soignée sans aucune anesthésie car elle était enceinte. Après elle a été envoyée en Turquie où elle a accouchée son bébé, qui a reçu une identité turque avant leur retour à Gaza il y a 20 jours.

Maintenant, Jaber a peut-être une chance d’aller se faire soigner en Israël, pour avoir des prothèses numériques pour ses jambes ! Maha a encore l'espoir de repartir se faire soigner à l’étranger pour avoir une prothèse numérique pour son pied ! Fatima fait toujours des cauchemars et est introvertie!

Jaber est accablé par la tristesse



Voir l’histoire en photos :

Photos de l’appartement après l’attaque

Documents médicaux de Maha et sa famille

Photos de la petite Fatima et de Jaber à leur arrivée à l’hôpital

Voir l’ensemble des photos

Source : http://www.gazatoday.blogspot.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

Sameh A. Habeeb

Même date

23 septembre 2008