Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2287 fois

Jérusalem -

Vidéo : “Silicon Valley » à Wadi Al-Joz, la judaïsation sous l’égide du développement ou le nettoyage ethnique en cours à Al-Qods

Par

15 juin : La zone industrielle de Wadi Al-Joz est considérée comme le secteur le plus vital de la ville de Jérusalem. Leurs magasins seront évacués et détruits pour construire des bâtiments technologiques, hôteliers et commerciaux.

Vidéo : “Silicon Valley » à Wadi Al-Joz, la judaïsation sous l’égide du développement ou le nettoyage ethnique en cours à Al-Qods

« Nous sommes ici depuis l’époque de mon grand-père. Cela fait 60 ans que mon père et moi travaillons ici. Nous entendons parler de ce projet depuis 50 ans, qu’il y aura des hôtels à Wadi Al-Joz. Mon grand-père l’a dit à mes parents, et mes parents me l’ont dit et nous l’avons dit à nos enfants, mais nous en sommes à la mise en œuvre. »

« Ils vont détruire la zone industrielle toute entière. Nous sommes dans ce magasin depuis 60 ans. Selon la décision, nous avons 6 mois pour vider le magasin et partir. Tout cela au profit d’Israël ; cela ne bénéficiera à aucun Palestinien. »

« Nous sommes ici depuis 1962. Je connais Wadi Al-Joz comme ma poche. En 1965, on a construit ici des garages et des boutiques, et plus de 150 familles en vivent. C’est une décision désastreuse. »

Les décisions d’évacuation reçues par les propriétaires des commerces du secteur stipulent que la mise en œuvre effective de ces avertissements commencera à la fin de cette année, date du début de la réalisation du projet, dont le coût est estimé à environ 6 millions de dollars.





« Ils nous ont donné des photos et nous ont averti que la zone industrielle entière sera démolie et que de nouveaux bâtiments seront construits, certains de 16 étages, dont des compagnies internationales.
Nous louons depuis 60 ans et notre travail et nos enfants sont dans ce secteur. Nous sommes nés et nous travaillons ici.
Le problème, c’est que nous finirons par être tous déplacés, et que personne n’a la moindre information parce que personne n’est venu nous voir dans le quartier.
Ils disent qu’un avocat va nous rencontrer dans les prochains jours mais nous voulons que ce soit notre propre avocat qui s’occupe de l’affaire.


« Ils vont changer toutes les références de Jérusalem de cette façon, parce qu’il y a beaucoup d’histoire et de vestiges antiques ici.
Près de 60 personnes vivent grâce à ce magasin, dont mes enfants, comment puis-je le quitter ?
Je travaille ici depuis 46 ans, c’est facile de me dire de prendre mes affaires et de partir ! Nous ne partirons que comme cadavres.
»

« Quand les garages de la Rue Naplouse ont fermé, ils se sont installés ici. Le secteur en est plein.
Où vont-ils aller maintenant ? Il y a des forgerons, des ateliers de réparation, des blanchisseries, des mécaniciens, des ateliers de peinture, et d’autres.
C’est la seule zone industrielle qui existe pour nous à Jérusalem. Nous n’avons aucune alternative.
»

Les experts confirment que ce projet fait partie d'un vaste programme qui vise la ville de Jérusalem et se termine en 2050 et est considéré comme le processus le plus rapide de judaïsation de la ville, et vise à effacer les emblèmes de Jérusalem et à liquider les marchés arabes.










Source : Wadi Hilweh Information Center

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Silwanic